C'est une vie de luxe mais il faut bien que quelqu'un la vive et pourquoi ce ne serait pas vous ?!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Akira ou (l'optimisme)^^ Face a la mer... heu, qui est plate

Aller en bas 
AuteurMessage
Akira Motosuwa
*[...]My name is n0b0dy...|Can y0u kiss me?[...]*
avatar

Féminin Nombre de messages : 1087
Age : 25
Humeur : ...inexpliquable...
Love : BI. *Vous aime sans vous connaitre...*
Date d'inscription : 28/01/2007

VIP
Taux VIP:
69/100  (69/100)
Pêché: Sa vie en elle même est un pêché
Liens:

MessageSujet: Akira ou (l'optimisme)^^ Face a la mer... heu, qui est plate   Sam 5 Mai - 12:59

Akira avait fini par trouver des repéres et se perdait moins dans l'immense ville de New York, un peu de soulagement aprés des semaines a ses perdre dans la ville et a se ruiner en taxi pour retourner a l'hotel. Au moins il economisait de l'argent en marchant, il marchait pour aller loin mais au moins il n'était pas un homme ruiné, même si il devrait penser a trouver du travail vut que les cheques de papa avait encore diminués leurs valeurs ce mois si! Inquiétant? Peut etre, surtout que l'hotel où Akira était n'était pas un petit motel de route crade qui coute presque rien et que l'idée de dormir a la rue ne l'enchanté guére...
Il était sur la plage, il ne fesait pas trés trés chaud mais pas assez glacial pour qu'il rentre chez lui, il est a ce moment présent 22h10, pas trés tard mais assez pour que personne d'autre que lui ne soit sur la plage, les gens sont comme sa, prévisible! Akira le savait et comme il ne préférait pas venir pendant la journée, la où tout les gens sont préssé; veulent un endroit où s'assoir et utilise les grand moyen pour vous chasser... La où les filles passent leurs aprés midi tenter de vous séduire faute de pouvoir se baigner, et où les autres mecs justement font des partie de voley ball interminable pour justement séduire les filles. Ridicule comme situation, c'est tellement banale, fatiguant lassant... Akira préféré etre seul en ce soir, a ne rien faire a s'assoir sur le sable et etre presque heureux plutot qu'etre mal accompagné et c'est tout a fait compréhensible.
La mer était calme, enfin elle l'est toujours... Akira voyait le sable, l'immensité de la plage a perte de vue, et la nuit était trompeuse et caché la ville qui limité la plage, tout le contour, mais a la vue on pourrait croire a un desert. En faite, il en avait marre d'etre seul mais il n'avait pas envie de cotoyer des debiles, il ne se sentait pas supérieur bien au contraire mais la solitude lui pesait, comme un poid, comme un lourd fardeau et personne ne veut l'aider a le porter. Les gens au fils du temps le desespére mais rester seul n'est pas la solution, il sait que ici, quelqu'un peut etre de "normal" devait exister mais qui? Il se laissait de la solitude et de ses belles paroles, au debut c'est agréable mais aprés sa devient ennuyeux, dur a vivre... La vie devient difficile d'utilisation et les modes d'emplois ne sont malheureusement pas fournis, et se perdre dans soit même de notre epoque sa n'étonne plut personne. Il était mal tombé, a notre epoque tout par en sucette pour ne pas etre vulgaire... Il était née au mauvais moment, cette génération le soule, les gens le font chiez. Enfin il aimerais bien retourner chez lui et revoir ses potes, que tout revienne comme avant mais il avait fait un allez mais il n'avait pas prevu de retour, il leur avait dit qu'il ne reviendrait pas, de plus il devait etre bien oublié sinon il lui aurait telephoné, demander des nouvelles... Peut etre qu'ils seraient allés le voir, il savait qu'Akira ne viendrait pas a eux, qu'il n'avait pas les moyens, eux avaient-ils voulut le voir? Penser a lui ciq seconde du moins? Non bien sur ils avaient fait leurs vie comme des laches...

Akira s'ennuie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Landers
Admin | Violent Girl
avatar

Féminin Nombre de messages : 621
Age : 26
Humeur : Choose life...
Age : 20 ans
Date d'inscription : 11/04/2007

VIP
Taux VIP:
88/100  (88/100)
Pêché: Paresse, Drogues et Luxure...
Liens:

MessageSujet: Re: Akira ou (l'optimisme)^^ Face a la mer... heu, qui est plate   Mar 15 Mai - 21:30

Soirée monotone, soirée paisible. D'après l'écran lumineux du portable dernier cri de Mary, il était aux environs de 22h. Elle avait marché longtemps, sans pensées, la tête vide. Car oui, ce n'était pas une évidence de la trouver là, dans les rues noires de New York, sans cocktail ou cigarette vissé dans la main et surtout seule... L'ombre de la jeune femme diminuait, s'étirait en fonction des néons et des spots qui éclairaient toutes les façades commerçantes et ce ne fut que lorsque un éclat de rire déchira la nuit qu'elle s'éveilla de sa torpeur. Instable sur ses talons hauts, elle se retourna lentement pour finalement ne voir qu'une bande de jeunes adolescents, ethousiastes probablement d'aller en soirée ou dans un de ces clubs branchés que New York proposait. Cette simple constatation la fit penser à sa propre bande. Probablement assis dans ces épais divans rouges, bourrés de drogues diverses que proposait le créateur de mode dont ils avaient fait la conaissance il n'y a pas très longtemps. Ce dernier les avait invités à venir passer une soirée chez lui avec quelques unes de ses connaissances. Bien sûr il n'était pas reconnu pour son talent mais plutôt pour son eternelle débauche, mais c'était mieux que rien. Avec un sourire songeur, elle secoua lentement la tête, elle, au contraire de tous ses "amis" était restée lucide. La coke, n'était plus vraiment son truc. Enfin si, elle ne pouvait pas le nier mais lorsqu'elle était sortie des toilettes où elle avait avec succès vidé son estomac dans la cuvette, ses accompagnateurs étaient déjà dans un état proche du néant. Un sourire béat peint sur le visage, des rires hystériques, une attitude pas très convaincante et surtout des couples s'embrassant dans un peu chaque coin...

Mary savait qu'elle avait bien fait de fuir cette énorme villa, ce n'était plus SA soirée c'était une fois de plus, une sorte d'êvenement qui finissait toujours mal et elle était consciente qu'elle finirait comme elle l'avait vécu si souvent par avoir la terreur certaine qu'elle était tombée enceinte et qu'elle serait obligée de garder l'enfant à moins qu'elle n'aille enfin aller voir ses problèmes en face.. Bien heureusement pour elle, malgré tous les symptômes se présentant, elle n'avait jamais été obligée d'avorter. Non pas que ça lui pèserait vraiment, mais c'était surtout l'effet psychologique qui lui semblait un peu lourd à porter. Déjà qu'elle avait brusquement interrompu sa thérapie à Londres pour vivre une 'palpitante' vie à New York, alors si en plus des choses plutôt lourdes à porter venaient s'ajouter à son quotidien, elle n'était pas sortie d'affaire (...) Oui, mais pourquoi n'était-elle pas restée dans son coin, seule peut être mais néanmoins accompagnée? C'était maintenant, au beau milieu de la nuit qu'elle se rendait compte de sa véritable solitude. Apple, sa meilleure amie de toujours, encore à Londres lui manquait terribelement et l'envie de l'apeller fut bientôt irresistible. La jeune anglaise avait tellement envie d'entendre sa voix, si particulière... Signal de tonalité. Elle ne décrochait pas. Certainement encore occupée par une soirée mondaine ou par une de ses conquêtes. Attristée, Mary lança un regard dépité vers son téléphone. Elle aurait tout fait pour avoir des nouvelles et voila que son portable ne pouvait même plus lui servir vu que sa correspondante ne répondait pas. Négligeamment, elle jeta l'appareil dans son sac à main noir, et continua d'avancer, sans vraiment savoir où tout en regardant obstinément le sol.

Lorsqu'elle releva la tête, ses pieds l'avaient amenés jusqu'au Sea Gates, un vaste espace où aimait se complaire, la joie et l'amusement. Mais visiblement dans la nuit, c'étaient la solitude et la noirceur qui prenaient le contrôle. Trébuchant et en même temps emplissant ses hauts talons de sable froid, Mary avançait dans la nuit. Soudain, elle aperçut une forme. Probablement quelqu'un dans son cas, le coeur lourd de solitude en train de déprimer sur la plage. Elle continua malgré tout de ses pas hésitants avant de s'arrêter. L'individu ne semblait pas bouger ou alors minimement sans faire de bruit. Un peu effrayée par la situation, Mary ne voulut pas s'avancer mais une mouette passant très très près d'elle lui soutira un cri d'effroi. Tenant sa main devant la bouche comme pour réprimander son cri, elle n'espérait plus qu'une chose: que le type en face ne soit ni un violeur/tueur en série, et puis qu'il soit inoffensif. Ok, ça faisait déjà deux choses et on ne pouvait pas toujours tout avoir... Enfin, ne pouvait-il pas y avoir quelqu'un d'un peu indulgent par ici?


[déso' je peux faire mieux, pas trop inspirée là...]

_________________

(c)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-york.fr-bb.com/In-second-place-c11/Presentations-f85/
Akira Motosuwa
*[...]My name is n0b0dy...|Can y0u kiss me?[...]*
avatar

Féminin Nombre de messages : 1087
Age : 25
Humeur : ...inexpliquable...
Love : BI. *Vous aime sans vous connaitre...*
Date d'inscription : 28/01/2007

VIP
Taux VIP:
69/100  (69/100)
Pêché: Sa vie en elle même est un pêché
Liens:

MessageSujet: Re: Akira ou (l'optimisme)^^ Face a la mer... heu, qui est plate   Mer 16 Mai - 14:30

Akira était perdu dans ses pensées, revant d'espoir et de vie plus interessante, plus brillante. Il revait d'un monde en couleur était-ce trop demander? Sortir du noir et du blanc de ces couleurs qui veulent tout et rien dire, qui disent trop de choses mais pas assez pour contenter Akira. Peut etre était ce un coup du destin qu'il se retrouve a penser sur cette plage, car en parlant de coup du destin juste derriére lui il avait entendut un cri. Le cri du destin? Surement pas mais peut etre une rencontre qui pourrait changer de choses... Mais lequelles? Il mit quelques secondes pour réaliser le bruit, puis quelques secondes pour comprendre qu'il fallait se tourner pour voir qui c'était enfin bien sur que c'était une ou un inconnue mais savoir qui s'était je parlait bien sur de la personne en elle même.
Donc au bout de quelques secondes Akira se retourna pour voir qui avait crié, une fille enfin plutot une femme. Sa Akira avait deviner au son aigue de cette sonorité qui l'avait tiré de sa torpeur. Il l'observa, elle paraissait non en faite elle ne paraissait rien! Il ne savait rien d'elle! Ne savait pas ce qu'elle fesait ici, ni rien d'autre qui puisse lui dire qui était cette fille heu.. pardon cette femme! Il fesait noir et il n'avait pas la vision d'un chat donc il ne pouvait vraiment voir en réalité cette jeune femme. Enfin la voir en couleur. Il pouvait imaginer une jeune femme pleurante, donc le maquillage degoulinait tristement sur un visage donc la joie n'était plus qu'une flamme eteinte. Sa pouvait aussi etre une fille completement soule qui n'arrivait pas a marcher droit et qui ne savait même pas qu'elle était sur la plage. Sa pouvait aussi etr une femme qui avait des envies de sucide et qui contait marcher dans l'eau jusqu'a ce qu'elle n'ai plus pieds et se noyer sans qu'Akira ne puisse rien y faire. Mais enfin pourquoi penser et juger les gens! Mais Akira arrete! Arrete de penser toujours a des extremes on est aussi dans une vie normal et les gens peuvent trés bien aussi etre censés et venir ici juste pour venir ici. Akira n'était pas un voyant, enfin du moins il ne pensait pas en etre un!
Il la regarda donc, ne sachant que dire, comme d'habitude imitant un sourire pour qu'elle ne voye pas sa tristesse, il fesait tout le temps sa. Il ne voulait pas que les inconnues qu'il pouvait rencontré puissent voir a quel point il souffrait lamentablement et qu'il continue de souffrir, sa se lit sur ses yeux mais avait un sourire et une voix assurée il pourrait masquer sa. Du moins peut etre que cette femme était comme lui? Peut etre qu'elle cachée sa tristesse enfin, dans la nuit comme je le répéte, les apparences sont souvent trompeuse, raison de plus pour arreter de penser n'importe quoi!


[non il est bien ton message!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Landers
Admin | Violent Girl
avatar

Féminin Nombre de messages : 621
Age : 26
Humeur : Choose life...
Age : 20 ans
Date d'inscription : 11/04/2007

VIP
Taux VIP:
88/100  (88/100)
Pêché: Paresse, Drogues et Luxure...
Liens:

MessageSujet: Re: Akira ou (l'optimisme)^^ Face a la mer... heu, qui est plate   Jeu 17 Mai - 19:57

Lorsque Mary s'avança encore elle ne put tout d'abord rien distinguer. La mouette s'était définitivement envolée, une chose positive mais pour compenser c'était une sorte de mec assez effeminé, un bandeau sur le nez qui lui faisait face. Ne sachant quoi dire à cette apparence assez spéciale, elle soutint tout d'abord son regard tout en gardant le silence. Ce ne fut lorsque l'individu en question amorça une grimace ressemblant à un sourire, qu'elle se sentit un peu plus en confiance. Non qu'elle fasse confiance à toute personne réussissant à faire un semblant de sourire mais celui qui lui faisait face avait l'air...sympathique et elle n'avait pas envie de gâcher une rencontre ou un truc du style. Les connaissances se faisant rares à New York, la considérant comme une bête étrange, Mary s'était refugié dans un groupe de gens aussi strange qu'elle qui passaient leur temps à écumer les bars à la recherche d'un partenaire ou juste d'un verre à patager. C'était comme s'ils vivaient dans leur monde, sans vraiment se préoccuper du regard des autres. C'était probablement pour cette simple raison qu'ils n'étaient ni connus, ni poulaires dans tous les sens du terme.

Un vent frais apporta un peu de fraîcheur, fit frissoner la jeune femme, bougeant les bouts de tissu fins en soie de la robe noire qu'elle portait avant de souffloter un peu dans la direction de l'eau qui s'agitait dans la nuit noire. Toujours hésitante sur ce qu'elle devait dire à l'individu en face d'elle et surtout, comment réagir au fait qu'ils étaient seuls sur cette "plage" dans un quartier comme Brooklyn dans lequel elle n'avait pas vraiment l'habitude de traîner? D'ailleurs que faisait quelqu'un comme ce créateur de mode dans un quartier aussi mal famé? Ce n'était pas vraiment normal. Le regard vague, elle resta silencieuse, profitant du silence pour enlever ses chaussures à talon afin de les vider du sable qui s'y était ammassé.


"J'espère que je ne t'ai pas derangé..."

Elle laissa la phrase sans fin, préferant les sous-entendus à l'explication rationelle. De toute manière tout pouvait être possible. La contemplation de la mer, était certainement quelque chose qu'on préferait pratiquer seul. Enfin si on s'était refugié ici, c'est qu'on recherchait la solitude. Peut être qu'elle ferait mieux de s'éloigner avant que son interlocuteur ne l'aggresse violemment. Ou était-il le genre d'hommes très calme et sensible recherchant par tous les moyens de communiquer? Elle était dans l'ignorance la plus totale, le bandeau de tissu ne facilitant pas vraiment les choses et surtout qu'elle n'était pas dans sa lucidité la plus totale vu les quelques verres qu'elle s'était enfilé avant qu'elle ne vienne s'échouer ici. Ah l'alcool quel fléau facile, tout le monde y avait accès et tout le modne s'y prélassait, après venaient bien sûr sa deuxième addiction, la cigarette. Mais c'était autre chose, elle ne pouvait plsus'en apsser mais heureusement le tabac ne la mettait aps dans tous ses états. Au moins une chose positive dans ce monde de brutes et d'incompris. Car incomprise elle était. Personne ne pouvait comprendre les motivations qui la poussaient à venir habiter à New York, ces réputations qui la poursuivaient et ces démons intérieurs qui la hantaient encore et toujours.

Son physique était particulier et elle en était consciente, son visage si particulier la faisant ressembler plus à une Vampire Girl qu'à une jeune femme en pleine santé. Ses cheveux si noirs et si raides normalement, sa taille. 1m50 n'était pas grand chose dans le monde des géantes de New York. Elle s'était toujours tout à fait acceptée, toujours complètement assumée. C'était maitnenant en voyant les anorexiques, les géantes comem elle les apellaiet qu'elle commençait à complexer. Sa particuliarité avait été un atout, pour se faire reconnaître, poru la repérer etc, mais là ça devenait un fléau en la propulsant dans la liste des gens qui n'avaient rien à faire dans la capitale américaine... Ou en tout cas c'était ce qui semblait à miss Landers, si maintenant les regards s'accompagnaient de paroles ou les pensées se transformaient en ragots, elle n'était pas sortie d'affaire. Elle était fière de ce qu'elle était devenue depuis ses années de collège, mais était-ce vraiment nécessaire? Elle s'était isolée car elle ne se faisait pas accepter par les filles les plus in et populaires de son école, maintenant qu'elle recommençait une nouvelle vie, sa simple apparence ne pouvait-il pas la rendre directement différente des autres?

_________________

(c)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-york.fr-bb.com/In-second-place-c11/Presentations-f85/
Akira Motosuwa
*[...]My name is n0b0dy...|Can y0u kiss me?[...]*
avatar

Féminin Nombre de messages : 1087
Age : 25
Humeur : ...inexpliquable...
Love : BI. *Vous aime sans vous connaitre...*
Date d'inscription : 28/01/2007

VIP
Taux VIP:
69/100  (69/100)
Pêché: Sa vie en elle même est un pêché
Liens:

MessageSujet: Re: Akira ou (l'optimisme)^^ Face a la mer... heu, qui est plate   Ven 18 Mai - 13:02

Akira ne fut pas surpris de cette question, tout le monde la posait tout le temps, il était trés penseur et souvent les gens pensaient génés, il n'en voulait a personne, on choisit pas d'etre soit même. Parfois le blanc destabilise et on veut engager une conversattion avant que l'ambiance ne devienne lourde et pesante et que l'ont soit obliger de se retiré pour se sentir a nouveau libre. Parfois le silence peut etre une veritable prison, qui dit mieux? Personne, Akira tu vient de trouver la phrase de l'année c'est tellement génial que tout le monde s'en fout. C'est bien, c'est bien. Brave gars! Il voyait le noir autour de lui engloutir la plage.

"Non, pourquoi tu me dérangerais?"

Peut etre était ce aussi une réponse habituelle que tout le monde utilisait mais qui sait a quel point Akira ce sous-estime, il se croit incapable de sortir quelque chose de correct envers quelqu'un, de proposer une réponse interessante et divertissante qui entamerait une conversation passionnée sur un théme agréable! Comme je le disait le noir engloutissait la plage, et Akira se rapellait des peurs des tenebres qu'il avait quand il été petit, la nuit, dans le noir. Ses peurs qui l'empechait de dormir. Oui bien sur c'était il y a lontemps il été tellement petit que ce n'était qu'un souvenir de sentiment d'impression et non un souvenir precis avec vut de la scéne. Juste il se rappelait de la peur qu'il nourrissait. De sa respiration qui se fesait breve et du noeud que son ventre contenait! Il avait si peur qu'il n'arrivait plus a parler! Oui enfin bon c'était il y a tellement lontemps qu'il avait oublier la source de sa peur du noir, peut etre était ce le fait de ne pas savoir de quoi on est entouré? Seul Dieu connait encore la raison...
Akira vit la jeune femme enlever ses chaussures. Il la vit les vider du sable qu'elles contenaient. Peut etre pensait-il a autre chose? Oui il paranoyait! Toujours et toujours il était en train de se faire des films, justement peut etre avec l'abus des films! Non mais je propose juste une explication rasionelle a cela c'est tout!
Il observa un peu la femme d'un oeil distant, il ne voulait pas non plus la vixer de fond en comble et paraitre impoli pervers et genant! Ces gens la étaient des phénoménes étrange et Akira ne les comprennaient pas... Peut etre était ce a cause de son etrange orientation sexuelle qui ne vise rien ni personne en particulier. Qui l'avait compris? Personne! Il ne rejette pas le sexe feminin, c'est sa que personne ne veut comprendre! Ou peut etre ne cherche pas a comprendre... Les gens n'ont plus le temps de rien alors tant qu'il vont a leur travail, qu'ils gagnent de l'argent et qu'ils ont de quoi manger et un endroit où dormir rien d'autre ne les importes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Landers
Admin | Violent Girl
avatar

Féminin Nombre de messages : 621
Age : 26
Humeur : Choose life...
Age : 20 ans
Date d'inscription : 11/04/2007

VIP
Taux VIP:
88/100  (88/100)
Pêché: Paresse, Drogues et Luxure...
Liens:

MessageSujet: Re: Akira ou (l'optimisme)^^ Face a la mer... heu, qui est plate   Sam 19 Mai - 14:06

Sa réponse lui parvint très familière. De toute manière tout le monde répondait cela alors qu'ils n'en pensaient pas un mot, mieux valait à leur avis choisir la simplicité qu'une explication personelle et puis ne risquait-on pas de vexer son interlocuteur quand on disait clairement qu'il dérangeait? Mary en personne très franche et un peu irréflechie qu'elle était, avait souvent dit aux gens qu'elle ne souhaitait pas voir, qu'ils dérangeaient ou qu'ils feraient mieux de s'en aller avant qu'elle ne s'énerve. Bien sûr son caractère d'aggressive n'arrangeait pas les choses et elle avait déjà provoqué de bagarres diverses juste parce qu'une personne aurait eu le malheur de la croiser quand elle avait un peu trop repoudré son nez et qu'il l'aurait bousculé. Dans ce genre de situation, elle était bien évidemment plus faible à cause de sa taille et de sa fragilité mais lorsqu'elle n'était vraiment pas en possession de ses esprits la fréquence de ses "attaques" augmentait considérablement et elle en revenait parfois avec le nez cassé ou quelques bleus qui la faisaient souffrir pendant plusieurs jours. Le pansement sur son nez faisat croire à tout le monde qu'elle venait de se faire une opération de chirurgie esthétique et sa réputation changeait de jour en jour ainsi que sa popularité. Que la vie était dure à Londres...

"Un jeune homme, seul sur une plage déserte à 10h du soir, ce n'est pas fréquent... Je me contentais de m'assurer que je pouvais entamer la conversation"

Toujours faire croire à son interlocuteur qu'elle était absolument sûre d'elle même dans les pires situations. Toujours lui faire croire qu'elle était absolument magnifique et qu'il ne fallait absolument pas perdre le fil avec elle. Tel était sa devise, et pour l'instant elle avait porté ses fruits tout en lui permettant de séduire quelques hommes en mal d'amour tout en s'attirant les foudres de ses "concurrentes" en leur volant leur "appât de la soirée". Cette situation lui plaisait enormément car elle lui permettait de vérifier son physique et surtout de stimuler une fois de plus son ego. Pas qu'elle en ait besoin mais elle aimait avoir confiance en elle, et voir les regards sur elle lui apportait toute la confiance qu'on pouvait avoir. oujours complètement immérgée dans ses pensées, elle tira lentement une cigarette de son paquet à peine entamé et l'alluma. La flamme de son briquet illumina pendant quelques instants la scène avant que le noir ne reprit à peu près le contrôle. La seule source de lumière qui leur permettait de distinguer un minimum leur visages respectifs était la lune qui rayonnait d'une lumière blanchâtre...

"Mary Landers... tu ne dois pas me connaître à moins que..."

A moins qu'il ne fréquente le monde nocturne de New York et les mêmes boîtes qu'elle et son groupe. Ce qui l'étonnerait car si c'était effectivement le cas il ne serait pas là. Enfin...peut être qu'il s'était retrouvé dans la même situation qu'elle et qu'il avait fui rapidement. Tout pouvait être possible! Tirant conscienceusement sur sa cigarette, elle observa longuement son interlocuteur afin d'essayer de déchiffrer son visage et de voir un peu son caractère. Mais son visage ne traduisait rien. Le jeune asiatique semblait tout cacher de sa personne et personne ni rien semblait pouvoir le sortir de son calme religieux actuel. Les asiats', ah quelle grande admiration Mary leur vouait, que ce soit leur culture ou leur apparence tout faisait chavirer le coeur de la petite anglaise et le fait qu'elle n'ait teint ses cheveux en noir corbeau n'avait rien d'étranger à cette admiration. Elle avait essayé à tout prix de ressembler puis d'intégrer la culture asiatique, malheureusement sans grand succès. Elle était définitivement occidentale et ce n'était pas son culte ou même sa détermination qui changeraient ses gênes...

_________________

(c)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-york.fr-bb.com/In-second-place-c11/Presentations-f85/
Akira Motosuwa
*[...]My name is n0b0dy...|Can y0u kiss me?[...]*
avatar

Féminin Nombre de messages : 1087
Age : 25
Humeur : ...inexpliquable...
Love : BI. *Vous aime sans vous connaitre...*
Date d'inscription : 28/01/2007

VIP
Taux VIP:
69/100  (69/100)
Pêché: Sa vie en elle même est un pêché
Liens:

MessageSujet: Re: Akira ou (l'optimisme)^^ Face a la mer... heu, qui est plate   Lun 21 Mai - 13:01

[Bon aller je vais essayé de faire un truc passable]

Il ne conaissait pas du tout la jeune femme, il avait ecouté minutieusement son nom, la maniére dont-elle le prononcait et rien ne lui fut famillier, sa l'arrangeait car il préféré etre avec quelque qui ne le conaissait pas aujourd'hui de toute facon qui conaissait-il? A New York depuis son arrivé il n'avait jamais fait de trés grande rencontre, des amis d'une heure, d'une minute... Peut etre était-il repoussant comme garcon ou peu etre que la gente masculine avait peur de lui, personnellement il ne cherchait pas a comprendre car il savait trés bien pourquoi il n'avait rien d'enchenteur en temps qu'amis, surtout qu'il n'était pas trés bavard dans le genre, enfin surtout quand on lui posait des questions sur lui même si il ne se devoilait que trés rarement a des personnes qui sauraient le comprendre mais c'est dur a trouver sur cette terre... Enfin dans ce pays.

"Oui tu peux me parler si sa t'apporte quelque chose..." Il eu un temps d'hésitation " Mary Landers, non je connait pas enfin peu etre je t'ai deja apercut dans la rue mais je m'en rapelle pas."
Il avait tenter de prononcer le nom sans trop l'ecorcher du a son petit accent japonais. Il rentendit ce qu'il avait dit dans sa tête, un peu sur de lui le type! Akira on dirait que tu ne te prends pas pour de la merde tu pouvait trouver un réponse un peu plus banale, aussi peu etre qu'elle ne te fuirait pas si tu t'inventer un personnalité différente ou que tu jouerais un role mais non mais Akira tu a oublier de dire ton nom a Mary.

"Heu ben aussi je m'apelle Akira."

Pourquoi dire son nom de famille? Si il avait un prenom on allait pas l'apeller Akira Motosuwa tout le temps? Ben non cruche de conscience t'est un peu trop bavarde! Peu etre qu'elle trouverait bizzard comme nom Akira mais il été habitué aux moqueries, railleries et autres truc du style pas trés agréable. Mais Akira tu a rien pour toi mon pauvre! Tu est un japonais dans ce monde de New Yorkais, de plus tu est bisexuelle tu a tout pour etre repousser dans ce monde de snobinard! Tu croyait que c'était bien en partant que tu trouverais l'Eldorado en partant autre part que la où ton maheur serjourne toujours... Mais les brochures conseille mentent souvent. Oui New York est un pays génial PLEIN DE TOLERANCE! Hé ben non...

Akira je t'en supplit reste quand même....

[bon ben jpeux pas faire mieux désolé je vais mangé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Landers
Admin | Violent Girl
avatar

Féminin Nombre de messages : 621
Age : 26
Humeur : Choose life...
Age : 20 ans
Date d'inscription : 11/04/2007

VIP
Taux VIP:
88/100  (88/100)
Pêché: Paresse, Drogues et Luxure...
Liens:

MessageSujet: Re: Akira ou (l'optimisme)^^ Face a la mer... heu, qui est plate   Jeu 24 Mai - 7:23

Le jeune homme qui lui faisait face semblait absolument incertain de lui, des hésitations, une apparence plus qu'étrange (...) Mary pouvait presque se reconnaître en ce japonais, quelques années auparavent. Elle même avait -déjà à cette époque- un style allant à l'encontre de tous et elle était plus qu'incomprise. Elle avait été rejetée, humiliée et même par moments frappée. Bien évidemment elle avait toujours riposté mais quand on ressemblait au dernier rejeton de la famille Addam's ce n'était pas aussi simple que ça. Les critiques ne cessaient et ne cesseraient jamais, elle en était consciente, mais lorsqu'on était encore un enfant, comment réagir à ces méchancetésgratuites et inutiles? Alors elle se réfugiait dans la violence, tantôt elle attaquait verbalement l'un tantôt elle commençait à griffer l'autre peste qui venait de la busculer. Ses attaques étaient diverses, incontrolées mais par la suite, expliquées. Mary l'avait accueuillie au fond d'elle même comme une évidence. Elle était née pour se défendre, entendait-t-elle des nombreux psy's, "vous devez vous contrôler" était la dernirèe trouvaille. Mais, au fond le seul problème qu'elle avait vraiment était sa lucidité. Elle ne pouvait pas s'amuser naïvement comme les autres, elle ne pouvait même pas s'amuser correctement à une soirée où tout était prévu pour, justement se bourrer le nez de saletés et fumer tout ce qui passait sous la main. Pourquoi avait-elle décidé d'abandonner cette grande villa?

Tandis que la mer revenait sans cesse, la lune elle, éclairait de moins en moins la scène. A présent elle ne pouvait quasiment plus distinguer son interlocuteur et seul son bandeau plutôt clair ne le distinguait encore de ces quelques palmiers qui se trouvaient juste derrière. Une plage pour Mary, était toujours synonyme de romance, de douceur et de palmiers. Les palmiers y étaient mais la doucuer et la romance, manquaient cruellement à l'appel. Pourquoi se morfondre pour quelque chose qui n'en vaut pas la peine? Un type pour échanger de la tendresse elle s'en trouverait un plus tard, lors d'un after ou même si elle n'était pas trop longue lors de la suite interminable d'une soirée. Pas la peine d'aggresser ce pauvre...hm comment s'apellait-il déjà? Sans vraiment prêter son temps à des futilités comme des prénoms exotiques venus des îles lointaines, Mary s'alluma une autre cigarette. C'est vrai, pourquoi les gens ne choisissaient-ils pas des prénoms très simples à retenir, une syllabe, quelque chose de très court, un peu de respect pour les esprits enfumés quand même! Tout le monde à New York n'avait pas une tête absolument claire...

Au loin on entendit une mouette crier, la pensée qu'elle voulait surement se venger pour tout à l'heure semblait évidente et la jeune anglaise, s'assit prudemment dans les sable, ses escarpins posés sans attention à côté d'elle ainsi que son sac, qui lui, semblait quasiment s'enfoncer dans le sable. La tête de Mary tournait, elle se laissa tomber comme une poupée de chiffon. D'ailleurs en réalité ne l'était-elle pas un peu, poupée de cire, que rien ni personne ne pouvait toucher? Après les épisodes humiliants qu'elle avait vécus ces dernières années, tout pouvait lui passer par dessus la tête, où en avait-elle toujours pas fini? Vu les pestes abominablement maigres et blondes à souhait, les temps durs n'étaient pas finis et malgré les idées assez optimistes de May, rien n'était utile quand il s'agissait de sa côté de popularité...


"Dis moi...Akir...a. Ca t'arrive souvent de t'isoler comme ça? Parce que vu ton âge tu ne dois pas avoir que ça a faire si?"

Oups, échorchage de nom et crise de honte évitée de justesse. N'aurait-elle pas pu être un peu plus attentive? Le pire était que dans ce genre de situations, tout était absolument égal à Mary, l'essentiel était qu'elle ait pu parler à quelqu'un et que ce dernier ait bien retenu son nom et surtout qu'il le place dans sa prochaine conversation avec quelqu'un d'intéressant au point de vue réputation. Une ambition tellement naïve, n'est ce pas? De la popularité, de la gloire, quelques kilos en moins et puis un mariage de princesse avec quelqu'un de fortuné et hop le tour est joué. Miss Landers serait comblée. Il ne manquerait plus que l'homme fortuné en question meure dans les prochains mois et qu'il lui lègue tout ce qu'il possédait, et la voilà aux anges. Que la vie pouvait être cruelle par moments et même dans ces moments de révelation de sa vraie nature, la petite anglaise ne laissait rien transparaître, elle n'était non seulement aggressive et violente mais aussi absolument écoeurante avec le sentiment qu'on apelle si bien, amour.

Ah l'amour, tout une histoire. A partir du moment du lycée tout avait très vite évolué, ce n'était plus les jeunes de son âge qui l'intéressaient mais plutôt les sections d'au dessus, c'est-à-dire, des jeunes d'au moins 18 ans ayant déjà leur voiture, l'accès en discothèque, les réputations les plus desirées. Et elle, avec son style bien à part était peut être toujours regardée avec curiosité mais cette fois-ci de l'admiration venait s'y ajouter. Action remarquable pour son ego, elle devnt en très peu de temps, très fêtarde, fille facile jouant avec les mots et son corps. Jusqu'à maintenant cette transformation du jour au lendemain ne s'explique pas. Désireuse d'autres caps, l'essentiel à retenir était écrit dans son visage très expressif. Sur ces pensées, elle sortit de son sac un papier plié. Ce n'étaient pas des notes indescriptibles qui s'en échappèrent mais tout simplement un peu de cocaïne qu'elle avait ramené en souvenir de l'endroit où elle se trouvait avant.


"Déso' mais tu ne pourrais pas me prêter ta jambe, ton dos n'importe quoi qui soit plat pour que je puisse tirer calmement mes lignes?"

Toujours aussi directe, le jeune homme à peine rencontré devait se demander ce qui lui arrivait. A moins qu'il n'ait l'habitude des grandes soirées de débauche, ça ne devait pas lui arriver souvent de devoir prêter une partie de son corps en substition d'un miroir ou tout simplement d'une table... Alors qu'elle remuait du bout du doigt la poudre blanche, elle tira une dernière fois sur sa cigarette avant de l'écraser définitivement. Elle n'allait quand même pas s'occuper les deux mains pendant qu'elle exécutait cette opération absolument dangereuse pour une fille dans son état. On ne sait jamais, dans un geste brusque elle pouvait tout renverser, et je ne vous dirai pas l'état déplorable de Mary après cet evênement facheux...

_________________

(c)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-york.fr-bb.com/In-second-place-c11/Presentations-f85/
Akira Motosuwa
*[...]My name is n0b0dy...|Can y0u kiss me?[...]*
avatar

Féminin Nombre de messages : 1087
Age : 25
Humeur : ...inexpliquable...
Love : BI. *Vous aime sans vous connaitre...*
Date d'inscription : 28/01/2007

VIP
Taux VIP:
69/100  (69/100)
Pêché: Sa vie en elle même est un pêché
Liens:

MessageSujet: Re: Akira ou (l'optimisme)^^ Face a la mer... heu, qui est plate   Ven 25 Mai - 23:55

Il était un peu loin dans sa tete et ne comprennait pas vraiment tout de ce que Mary Landers disait, mais il avait saisit l'essentiel. Un truc l'intriguait, il fesait si vieux que sa pour qu'elle parle de lui comme quelqu'un qui a deja fondée sa vie et qui souligne en gras le fait qu'a son age s'isoler sur une plage n'était pas une choses a faire, il se sentait si mal avec les autres qu'il préfére étre seul, est ce un crime? Le fait qu'il n'ai rien de mieux a faire de ses journée que de prendre un taxi, un bus ou un metro et aller n'importe où, n'importe quel endroit qui aie un nom enchanteur, qui aie l'air attractif, occupant est peu etre etrange et le fait qu'il n'ai pas de boulot, que son pére lui envoit toujours des cheques qui peu a peu au fils du temps s'amminscissait et dont la somme commençait a faire peur, devenir pauvre? Non pas pour Akira! Il reussirait un jour ou l'autre a trouver un emploi digne de ce nom qui pourrait lui convenir et etre payé convenablement. Enfin c'est bien de chercher la perle rare. A penser il en avait oublié de repondre au multiples questions de Mary.

" Je m'isole par ce que j'en ai envie et mon age ne s'eleve pas a plus de vingts trois ans alors si tu estime que je devrais aller reserver une place a la retraite et laisser la place au jeune je trouve sa plutot etrange. Enfin bon on s'en fout. Quand a ta question, le par terre ne te convient-il pas?"

Peut etre qu'Akira avait une maniére plutot etrange de parler, c'est rare que quelqu'un de son age parle bourge comme sa! Bien sur qu'il ne communiquait pas comme sa tout les jours, tout le temps dans n'importe quelles situations mais parfois peut etre ce sentait plus bizzard que d'habitude, les gens previsible de surpeuple pas toute la terre! Si il n'y avait que des robots le monde serait bien ennuyeux...

OO Akira, pourquoi est tu si etrange...

[Désolé c'est si court]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Landers
Admin | Violent Girl
avatar

Féminin Nombre de messages : 621
Age : 26
Humeur : Choose life...
Age : 20 ans
Date d'inscription : 11/04/2007

VIP
Taux VIP:
88/100  (88/100)
Pêché: Paresse, Drogues et Luxure...
Liens:

MessageSujet: Re: Akira ou (l'optimisme)^^ Face a la mer... heu, qui est plate   Dim 27 Mai - 14:13

Visiblement le jeune homme l'avait mal comprise, elle ne voulait surtout pas dire qu'il était trop vieux, mais comme elle connaissait les gens de son âge, ils passaient leur temps dans les boîtes branchées et non sur une plage déserte. Bref, l'idée que son interlocuteur soit un peu dans les vapes revint plus puissante et plus claire dans l'esprit de Mary. Peut être qu'il était vraiment un violeur ou même un simple criminel ou quelque chose de cet ordre là. Car à moins qu'il ne soit vraiment drogué, quelqu'un ne pouvait pas être aussi à l'ouest que celui qui lui faisait face. Ne comprenant pas ses phrases, ni ce qu'elle essayait de dire de son cerveau bien atteint aussi, il semblait même ne pas vouloir prendre un peu de cocaïne avec lui que c'était dommage. Ils auraient pu passer la soirée ensemble puis après s'être bien repoudrés le nez, s'amuser un peu dans une soirée branchée ou l'alccol coulerait à flots encore et toujours. Apparemment ce n'étaient pas ses activités habituelles.

"Tant pis..."

Il était étrange, refuser de la drogue que propose un inconnu est une action absolument normale et innocente, tout le monde acceptait en temps normal. Sauf...Akira. Triste réalité, avait-il peur de Mary? Est-ce que la jeune anglaise était trop strange son goût, par son physique et ses paroles? Etait-il de ce genre de types qui ne savaient que parler sérieusement et qui s'amusaient en faisant des Sudoku? Dans ces cas, elle n'avait rien à faire ici, rester avec un type aussi out, non merci. Ayant réussi à tirer ses traits sur le support du sable humide, la jeune anglaise baissa la tête et sniffa le premier de ses traits. Son esprit devint lucide et son environnement disparut pendant une fraction de seconde avant qu'elle ne revienne à la réalité. Deuxième trait, un rire quasiment nerveux l'atteignit et en proie à des vertiges, elle ne tint plus vraiment assise. A moitié allongée, elle finit son dernier trait tracé. Allongée, les yeux grands ouverts, elle n'avait plus vraiment conscience de ce qui l'entourait, elle était vraiment loin. Loin de cette plage, loin de ces mouettes, loin de cet homme si étrange. Après une hésitation, elle se leva péniblement et toujours assez lentement commença à chanter un semblant de Regina Spektor, avant de se diriger presqu'en courant vers la mer froide. Sans hésiter cette fois-ci elle plongea et fut rapidement remise sur le sable mouillé par une vague. Elle frissonait, plus par les effets de la drogue que par la température ambiante. Elle n'imaginait même pas ce que faisait l'autre, il était probablement déjà parti, ou lui aiderait-il? Car honnêtement, dans l'état pitoyable qu'elle se trouvait elle risquait probablement de se noyer...

Cette situation étrange était semblable à une de ses premirèes expériences de cocaïne. Elle était arrivée à une fête d'un de ses amis de l'époque et rapidement la drogue avait circulé. Déjà assez curieuse à l'époque -elle devait avoir 15 ans- elle avait goûté. Innocemment. Les conséquences après seulement un trait, furent un plongeon dans la piscine se trouvant juste à côté. Bien sûr l'effet de la coke avait un peu diminué avec le choc de l'eau froide mais elle n'avait pas pied et avait failli se noyer lorsqu'elle avait desespérement commencé à couler. Une de ses amies, qui elle, n'avait pas essayé avait sauté illico pour la ramener. Que ses vêtements détrempés, et son sang coulant de son nez n'étaient pas suspects lorsqu'elle rentra chez elle (...)


"And it breaks my heart, and it breaks my heart..."

En un chuchotis, sa bouche était de nouveau remplie d'eau salée. Recrachant avec dégoût l'eau mélangée à du sable, elle se toucha lentement son nez, son odorat avait déjà disparu. Aucune inquiétude, il reviendrait bien le lendemain, elle en était consciente, mais ce qui l'inquiétait le plus ce qu'elle avait encore les doigts rouges de sang. Pourquoi ce foutu nez ne pouvait-il pas s'empêcher de saigner quand elle prenait de la cocaïne? Si cette simple conséquence pouvait être évitée, il était certain que la petite anglaise prendrait des masses beaucoup plus conséquentes de drogue. Etait-ce pour la protéger que son nez rejetait tout ce sang? Ce n'était pas vraiment logique surtout que son corps n'était plus vraiment contrôlé, gisant quasiment interte, à moitié dans le sable, à moitié dans l'eau, sa robe bousillée, son esprit loin, on ne pouvait pas dire que Mary était vraiment au mieux de sa forme et le fait que pour l'instant elle ne s'était toujours pas relevée pouvait inquiéter également. Serait-elle dans l'obligation de passer par la case hôpital cette fois?

Ah l'hôpital, ayant été admise pour anorexie, overdose, fractures multiples, troubes psychologiques, c'était un bâtiment aux limites de la routine pour la jeune anglaise. A New York, elle n'avait jamais encore été admise. Etait-ce pour ce soir? Au bout, Mary roula une fois sur elle même, son nez était à quelques centimètres à peine de l'eau. Si elle faisait un mouvement un peu trop brusque elle allait se noyer dans une dizaine de centimètres d'eau... Y avait-il plus triste fin, que de se noyer dans une quantité aussi petite d'eau alors qu'elle était excellente nageuse en temps normal?

_________________

(c)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-york.fr-bb.com/In-second-place-c11/Presentations-f85/
Akira Motosuwa
*[...]My name is n0b0dy...|Can y0u kiss me?[...]*
avatar

Féminin Nombre de messages : 1087
Age : 25
Humeur : ...inexpliquable...
Love : BI. *Vous aime sans vous connaitre...*
Date d'inscription : 28/01/2007

VIP
Taux VIP:
69/100  (69/100)
Pêché: Sa vie en elle même est un pêché
Liens:

MessageSujet: Re: Akira ou (l'optimisme)^^ Face a la mer... heu, qui est plate   Lun 28 Mai - 20:21

Akira fut surpris, puis pensait sans vraiment se comprendre... Rien de plus deprimant que de la voir se noyer devant soi même. Il préféra quand même aller la sauver. Par mauvaise conscience? Peut etre... Par pitié? Je ne sais pas. Par manque d'amour? Mais qui le sait Akira c'est ton probléme maintenant si une fille est en train de se sucider devant tes yeux... Donc il marcha vers Mary Landers, il entra dans l'eau, l'eau froide... Akira avait envie de se tuer lui aussi, mais bon il préféré mourir d'une mort plus original, un sucide plus marquant, choquant ou plutot réfléchit... Il la prit par les aiselles et la ramena sur le sable.

"Rien n'est plus deprimant pour moi que de voir une fille que je connait de cinq minutes ce sucider devant mes yeux et me donner son envie de quitter la terre a mon tour. Je suis peut etre pas la personne qui peut te convaincre que le monde est beau et que crever c'est nul a chiez par ce que moi même j'aimerais bien crever puis au faite je sais pas pourquoi je suis la ou non... Ou ben quoi je sais plus de rien..."

Il commençait a raconter un peu n'importe quoi... Akira avait l'habitude de ne pas se comprendre et de ne pas etre compris par les autres. O mon dieu venez sauvez ses deux rejetons. Que dieu te benissent Akira d'etre si etrange. Un petit coin de verdure dans ce monde où tout est logique tu vient amenez tout monde bien a toi et la au moins tu peux intriguer les uns ou les autres sans pour autant avoir de vrai probléme. Ce ne sont pas les inombrable clopes que tu fume qui te rendre comme sa... Ce ne sont pas les différentes subsances qui t'on été données de gouter non plus qui t'on mit dans cette etat. Non c'est ce manque d'amour, cette vie a trois mille kilométre heure. C'est ce monde répugnant et ton mal etre qui te bousille la vie.

Akira c'est dit... Tu est fou....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Landers
Admin | Violent Girl
avatar

Féminin Nombre de messages : 621
Age : 26
Humeur : Choose life...
Age : 20 ans
Date d'inscription : 11/04/2007

VIP
Taux VIP:
88/100  (88/100)
Pêché: Paresse, Drogues et Luxure...
Liens:

MessageSujet: Re: Akira ou (l'optimisme)^^ Face a la mer... heu, qui est plate   Jeu 31 Mai - 22:11

En prenant de la coke, Mary avait tout sauf le suicide en tête. Elle aimait la drogue, et cela ouvertement et elle savait que quand elle abusait les conséquences pouvaient être assez dramatiques. Ainsi detrempée, et droguée, elle n'avait plus vraiment conscience de ce qu'il se passait autour d'elle. Celui qu'elle avait rencontré quelques minutes auparavent l'avait à priori tiré hors de l'eau car à l'instant présent, elle gisait à moitié inconsciente à ses pieds. Les yeux semi-clos, elle ne voyait qu'une partie de son visage, mais cette seule vue la rassura un minimum. Ce qui la rassura également fut sa voix, si douce et si à part en même temps qui lui donnait l'impression d'être quelqu'un d'unique, d'extremement précieux. Même si son esprit était dans un autre monde, elle n'avait qu'une envie, continuer d'écouter cet homme, étranger peut être à son cercle d'amis mais si proche.

"S'il te plaît continue de parler..."

D'une voix fluette et qu'on ne pouvait qu'à moitié entendre, cette phrase était à peu près la seule chose qu'elle était encore capable de faire. Dans un élan elle se raccrocha à la main de son interlocuteur et tomba dans un brouillard épais où se mélangeaient tendresse et étourdissement. Elle était épuisée, épuisée de parler, de rire, de pleurer. De vivre. Là où d'autres savaient s'amuser, elle déprimait en compagnie d'un étrange jeune homme sur une plage. Bien évidemment il avait l'air bien sympathique et la possibilité qu'ils deviennent même amis pouvait être possible mais au fond, le suicide était peut être indirectement ce que son subconscient voulait lui permettre. Akira avait deviné juste, tout son être n'aspirait qu'à mourir, et c'était par la cocaïne que son corps avait décidé de se détruire. Que la vie était dure. Il y avait tant de belles choses à voir encore et encore dans le monde du XI° Siècle, mais pas maintenant, ou pas encore.

Tandis que les idées philosophiques de Mary continuaient inlassablement d'affluer, une fine pluie se mit à mouiller son visage et le ruisselement des gouttes sonna comme une renaissance. Enfin presque. On ne pouvait pas dire qu'être affalée dans les bras d'un inconnu, droguée et epuisée, puisse être un vrai bonheur. Aors que son maquillage noir, coulait quasiment à flots, des larmes de reconfort s'ajoutèrent à toute cette eau déjà bien présente. Elle n'était pas bien, elle était juste ravie d'être coupée pour une fois, de tout ce qui concernait la capitale américaine. Là personne pour lui proposer à boire, ici, la nature était maître. Aucun bruit, ni paroles dérangeantes. Celui qui lui tenait compagnie était extremement silencieux et tant mieux, elle n'aurait pas supporté se coltiner quelqu'un qui parlait trop, tout le temps pour ne rien dire, surtout quand elle était dans un état d'épuisement total comme dans lequel elle se trouvait maintenant. Se raccrochant péniblement à la main mouillée du jeune homme, elle essaya de relever la tête, afin de voir l'expression de visage de ce dernier. L'effort fut intense. Court mais intense. Elle tomba. Inconsciente.

Ainsi se terminèrent ses pensées continues. Le trou noir. Ou plutôt, il n'y avait plus rien. La situation était étrange, et elle ne savait ni ce qu'il se passait dans sa tête, ni ce qu'il se passait à l'extérieur, près d'elle. Elle ne s'en plaignait pas, mais peut être qu'à 20 ans on se devait d'être un peu plus mature et raisonnable. Là sa situation était probablement tout le contraire. Rester seule, presque en overdose, avec un inconnu avec un bandeau assez douteux sur le nez était quelque chose qu'elle n'avait pas encore eu l'occasion d'essayer. Ainsi chose faite, elle ne s'en s'en sentait pas très fière. Et si jamais quelque chose de grave arrivait? Et si jamais le gentil et servant mais silencieux Akira était en réalité un tueur en série? Inconsciente certes mais pas pour autant abandonnée par son eternel pessimisme.


[déso' c'est pas génial =//]

_________________

(c)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-york.fr-bb.com/In-second-place-c11/Presentations-f85/
Akira Motosuwa
*[...]My name is n0b0dy...|Can y0u kiss me?[...]*
avatar

Féminin Nombre de messages : 1087
Age : 25
Humeur : ...inexpliquable...
Love : BI. *Vous aime sans vous connaitre...*
Date d'inscription : 28/01/2007

VIP
Taux VIP:
69/100  (69/100)
Pêché: Sa vie en elle même est un pêché
Liens:

MessageSujet: Re: Akira ou (l'optimisme)^^ Face a la mer... heu, qui est plate   Dim 3 Juin - 12:20

L'etrange Mary Landers paraissait ne pas etre vraiment bien, vut toutes les drogues qu'elles avait du prendre avant d'aller a la plage, on y ajoute les conséquence de sa semi-noyade c'est normal. Oui mais Akira face a sa ne savait vraiment quoi dire, rester prés d'elle et lui parler comme on reste au chevet de quelqu'un de malade ou de bléssé. Prés d'une inconnue que l'ont a rencontré il y a cinq minutes, de qui on ne sait que le nom et prénom c'est etre vraiment bavard que de savoir que répondre a une fille qui vous demande de continuer de lui parler. Akira savait que peut etre le fait de sentir quelqu'un qui est avec elle serait d'un aide mais plus les secondes passaient plus Akira comprennait qu'il ne devrait pas faire que la discutions étant donné qu'elle ne s'en sortirait pas vivante si il n'appellait pas de suite les hopitaux les plus proches ou le samu...

"Je veux bien parler mais pour dire quoi? Pour te dire que je pense qu'il vaut mieux appeler une ambulance mais est ce ton desir? Vais-je faire une erreur? Tu ne risque pas de me répondre vut l'etat dans lequel tu est mais je me sentirais moins la conscience lourde surement de te prévenir de mon geste. Au moins tu n'aura pas la surprise de me hair sous cinq minutes seulement d'une rencontre positive, enfin du moins a son debut"

Akira avait laissé son telephone sur le sable avant d'aller chercher Mary dans l'eau. Un bon choix, pour une fois qu'un de ses gestes pouvait etre utile. Il le prit dans ses mains avec hésitation. Il regarda Mary, puis son téléphone, puis Mary... Il avait se sentiment qu'agir d'urgence sans demander l'avis de la personne concernée le tuerait toute sa vie. Peut etre regretterait-il son acte un peu plus tard? Oui peut etre mais plus tard n'est pas maintenant et nul ne sait ce qu'Akira deviendra plus tard, même ce qu'il deviendra quand l'ambulance arrivera pour emporter Mary Landers au centre hospitalier. Il partirait dans les tenebres de cette plage? Il entrerait dans l'ambulance, partirait a l'hopital avec Mary puis une fois la bas, il prendrait un taxi, rentrerais a l'hotel et irait se coucher comme si de rien était mais non! Il n'y arriverais pas justement!!!
Akira saisit le numero, et appuya avec presque trop de conscience sur le telephone vert qui demarra d'appel. Il tomba sur une femme epuisante qu'Akira avec sa pensée, tua mainte et mainte fois avant finalement de reussir a lui expliquer la situation et de raccrocher. L'ambulance arriverais d'une minute a l'autre. Et toi Akira que fera tu aprés sa? Rentrera tu chez toi comme sa sans aucunes pensée deprimante. Akira mon dieu que va tu devenir aprés sa? Les cheveux d'Akira degoulinaient d'eau, des gouttes d'eau par rafales tombant sur le sable sec puis humide. Il les essora puis essora ses habits, il était trempé, plein de sable... A environ dix heures du soir sur une plage seul avec une inconnue a terre en attendant une ambulance. La planté comme un con...

Akira que va tu faire?

[tu fait la suite a l'hopital?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Landers
Admin | Violent Girl
avatar

Féminin Nombre de messages : 621
Age : 26
Humeur : Choose life...
Age : 20 ans
Date d'inscription : 11/04/2007

VIP
Taux VIP:
88/100  (88/100)
Pêché: Paresse, Drogues et Luxure...
Liens:

MessageSujet: Re: Akira ou (l'optimisme)^^ Face a la mer... heu, qui est plate   Lun 4 Juin - 19:32

Crée "Who says I have to be normal?"

Sujet à archiver, ou à verrouiller ou un truc du genre =)).

_________________

(c)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-york.fr-bb.com/In-second-place-c11/Presentations-f85/
Akira Motosuwa
*[...]My name is n0b0dy...|Can y0u kiss me?[...]*
avatar

Féminin Nombre de messages : 1087
Age : 25
Humeur : ...inexpliquable...
Love : BI. *Vous aime sans vous connaitre...*
Date d'inscription : 28/01/2007

VIP
Taux VIP:
69/100  (69/100)
Pêché: Sa vie en elle même est un pêché
Liens:

MessageSujet: Re: Akira ou (l'optimisme)^^ Face a la mer... heu, qui est plate   Lun 4 Juin - 21:06

[ Oui]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Akira ou (l'optimisme)^^ Face a la mer... heu, qui est plate   

Revenir en haut Aller en bas
 
Akira ou (l'optimisme)^^ Face a la mer... heu, qui est plate
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Fiche technique d'Akira Kuukyo
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» HAÏTI FACE À L'OBLIGATION DE L'ÉTAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York Fame :: In first place :: Dustbin-
Sauter vers: